DIY : puzzle alphabet cursif

A bientôt 3 ans, mon fils Jules manifeste beaucoup d’intérêt pour les lettres. Il y a quelques semaines il a commencé par me demander  » c’est quoi, ça ?  » en montrant des lettres dans ses livres. Sensible à la pédagogie Montessori

ainsi qu’aux travaux menés beaucoup plus récemment par Céline Alvarez, j’ai préféré lui indiquer leurs sons phonétiques plutôt que leurs noms. De fil en aiguille, il reconnaissait de plus en plus de lettres et afin de répondre au mieux à sa curiosité, je lui ai offert un puzzle basique, celui-ci:

510jste3gl-_sx466_.jpg

Oui, ce sont des majuscules d’imprimerie et Maria Montessori n’approuverait sûrement pas. Mais pour ma défense, il suffit de faire trois pas dehors pour croiser ce type de lettres alors au moment où mon fils s’est montré curieux à ce sujet j’ai jugé plus utile et concret qu’il se familiarise avec elles en premier lieu plutôt que lui proposer des cursives que l’on côtoie moins fréquemment et éluder ses demandes. Une dizaine de jours lui aura suffit pour identifier les sons principaux des 26 lettres (les secondaires sont en cours de découverte). Quand c’est le moment, c’est le moment… Alors autant battre le fer tant qu’il est chaud comme on dit. C’est ce qui m’a amené à proposer les lettres cursives à Jules. Et comme il a bien accroché au système du puzzle, j’en ai cherché un tout prêt avec ce type de lettres, sans succès.

Qu’à cela ne tienne, moyennant une quinzaine d’euros et 30 minutes de mon temps, je lui en ai fabriqué un avec de la feutrine et un alphabet mobile. Et maintenant fini le blabla, place au DIY !

Matériel :

  • 2 feuilles de feutrines de couleurs contrastées de 30 x 30 cm et de 2 mm d’épaisseur
  • 1 alphabet mobile en cursive (12 euros sur Amazon : alphabet lettres cursives minuscules – Boanita)
  • 1 stylo
  • 1 paire de ciseaux
  • colle forte

Etape 1 :

Disposer les lettres à l’envers sur une feuille de feutrine. Je les ai réparties sur 4 lignes : sur la 1ère ligne, de gauche à droite, j’ai mis les lettres de g à a, sur la 2ème n à h, sur la 3ème t à o et le reste sur la dernière ligne.

Etape 2 :

Tracer le contour des lettres avec le stylo (au feutre ce serait trop grossier et au crayon, la galère).

20180404_140121

Etape 3 :

Evider les tracés avec les ciseaux. Pour plus de facilité j’ai choisi de m’en tenir aux contours de base. Je n’ai pas vidé les boucles et juste suggéré certains ponts et creux comme ceux du M ou du V par exemple.

Etape 4 :

Disposer des points de colle autour de chaque tracé ainsi qu’en bordure de la première feuille de feutrine (qui est toujours à l’envers) et coller la seconde par dessus.

Etape 5 :

Retourner l’ensemble, vérifier que les 2 feuilles de feutrine sont bien collées au niveau des tracés (ajouter un peu de colle au besoin) et placer chaque lettre à son emplacement. Tadaaaa !

20180404_150539

20180404_150835.jpg

L’alphabet mobile dont je me suis servie est en medium brut. J’ai choisi de le peindre d’une part pour donner à Jules une indication sur le sens dans lequel placer les lettres. D’autre part, de cette manière on distingue les consonnes et les voyelles (coucou Maria). Enfin, je le trouve plus attractif coloré comme ça tout simplement.

Petit point intéressant, les lettres sont de taille suffisante pour que Jules puisse en suivre le tracé avec son doigt.

J’ai présenté ce puzzle à Jules il y a quelque jours et il a bien accroché. S’il confond certaines lettres (h et k, q et d), il en a rapidement mémorisé la moitié (ou plutôt leurs sons). J’en suis la première étonnée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s