Minimalisme et vêtements d’enfants (automne-hiver)

Au moment de préparer l’arrivée de mon premier enfant, j’ai fait le trop plein de vêtements. J’avais de quoi habiller trois bébés de leur naissance à leur six mois, à l’aise ! Au bout du compte, mon fils n’a pas porté le tiers de ce qui remplissait sa commode mais cette abondance de vêtements me rassurait. Le fameux « au cas où »… Mais au cas où quoi au juste ? C’est le fait de me poser cette question et de ne pas y trouver d’autre réponse que « si c’est sale, il n’y a qu’à faire une lessive et puis c’est tout » qui m’a conduit à changer mon fusil d’épaule à la naissance de ma fille :

  • Je me suis résolue à acheter des vêtements uniquement au fur et à mesure de sa croissance, au lieu d’anticiper.
  • Comme j’ai pris l’habitude de ne changer les vêtements de bébé que lorsqu’ils étaient visiblement sales, il leur arrivait de porter les mêmes plusieurs jours d’affilées.
  • Par conséquent, il m’a semblé peu utile d’en acheter plus de 3 ou par taille les premiers mois sachant que chez nous, le lave-linge tourne une à deux fois par semaine.

(Je réalise en écrivant ces lignes qu’en fait le minimalisme a germé dans mon mode de vie sans que cela soit conscient… Dingue !)

Les mois ont passé, mon minimalisme est dorénavant conscient et assumé. C’est pourquoi, j’ai envie de vous donner la liste de ce que mes enfants possèdent comme vêtements dans leurs commodes depuis cet automne et qu’ils devraient conserver jusqu’à la fin de l’hiver.

Je vais être bien claire : il s’agit d’une liste qui fonctionne chez nous. Aussi, il y a de fortes chances pour qu’elle ne fonctionne pas chez vous. Inutile de courir faire l’inventaire des vêtements que possèdent vos enfants pour comparer : personne n’obtiendra de médaille car il possède moins d’affaires que son voisin. Ce qui est utile c’est de vous demander si ce que vous et vos enfants possédez correspond à 100% à votre mode de vie et à vos aspirations.

Je sais que certaines personnes qui se lancent aiment bien consulter des listes comme celles qui suivent. L’intérêt d’aller voir les listes des autres devrait uniquement servir à susciter chez soi une réflexion pour s’initier ou continuer d’avancer dans le minimalisme. Cela est bien éloigné d’une comparaison, non ? Alors si vous sentez que vous avez de comparer ce qui suit avec les propres affaires de vos enfants, c’est avec toute ma bienveillance que je vous invite à cesser la lecture de cet article.

Si vous êtes encore là, voici les vêtements et accessoires que possèdent mes deux jeunes enfants :

Ma fille (11 mois) :

Voici le contenu de son tiroir après que j’ai rangé le linge suite à la dernière lessive:

tiroir Jo

Elle possède en tout et pour tout :

  • Sous-vêtements :
    • 3 bodies
    • 5 paires de chaussettes
  • Vêtements :
    • 3 pantalons
    • 2 sweat-shirts
    • 1 gilet
  • Sommeil :
    • 2 pyjamas en velours
    • 2 leggings qu’elle porte pour les siestes avec son body pour plus de confort qu’avec un pantalon de jour
  • Pour sortir :
    • 1 manteau
    • 1 snood
    • 1 bonnet
    • 1 paire de moufles (rangées dans les poches du manteau quand elle ne les porte pas)

Et les chaussures me demanderez-vous ? On est dans la team Chaussettes donc, comme le reste de notre famille, Joséphine reste en chaussettes quand on est à la maison. Nous portons des chaussures seulement à l’extérieur et elle fera de même lorsqu’elle sera capable de marcher suffisamment longtemps pour envisager sa première promenade à pied. Quand ce sera le moment, on ira lui en acheter une paire et puis voilà. 🙂

Mon fils (2 ans et demi)

Comme pour le tiroir de ma fille, les photos qui suivent contiennent les habits de mon fils après rangement du linge sec :

 

vêtements ju.jpg

commode

  • Sous-vêtements :
    • 2 t-shirts qu’il porte sous son pyjama la nuit (il dort dans une turbulette sans manches)
    • 5 paires de chaussettes
  • Vêtements :
    • 1 chemise
    • 3 t-shirts pour le jour
    • 1 gilet
    • 1 pull
    • 1 sweat-shirt
    • 1 veste en jean (elle était un peu grande pour lui au début de l’automne, à voir au printemps)
    • 3 pantalons
  • Sommeil :
    • 3 pyjamas en velours pour la nuit (1 de plus que sa sœur car sa couche a tendance à déborder le matin donc il en change plus souvent)
    • 2 pyjamas en jersey pour la sieste

Pourquoi des pyjamas de matières différentes ? On a opté pour ce schéma tout simplement car la nuit on baisse le chauffage alors on privilégie une matière un petit peu plus chaude.

  • Pour sortir :
    • 1 manteau
    • 1 écharpe
    • 1 bonnet
    • 1 paire de moufles (rangées dans les poches du manteau quand il ne les porte pas)
    • 1 paire de baskets

(En plus des vêtements figurant dans la liste, on voit sa casquette que je garde pour le retour des beaux jours.)

Et puis c’est tout. Au bout de 4 mois environ à vêtir mes enfants avec ce qui précède, je n’ai pas encore été prise au dépourvu à me retrouver à court de vêtements pour les habiller un matin : il y a toujours de quoi composer au moins une tenue dans leurs commodes respectives.

Porter des vêtements en bon état et être propre sur soi contribuent au sentiment de dignité et au bien-être. Aussi je veille à ce que les vêtements de mes enfants soient toujours en bon état : quand un vêtement est usé, tâché ou déchiré je le place dans une borne de tri pour qu’il soit recyclé et il est aussitôt remplacé. Un qui sort, un qui entre. On pourrait croire que cette pratique est couteuse mais depuis le mois d’octobre j’ai seulement renouvelé un pyjama de mon fils et les bodies de ma fille. Mon petit doigt me dit qu’acheter plus de vêtements que ceux dont on a réellement besoin revient beaucoup cher, non ?

 

2 réflexions sur « Minimalisme et vêtements d’enfants (automne-hiver) »

  1. C’est très inspirant !

    En lisant ton article, je me suis reconnue sur pas mal de choses (n’acheter qu’au fur et à mesure, ne les changer que quand ils sont sales) mais force est de constater que le tiroir de mon fils est bien trop plein… En fait, comme j’achète d’occasion uniquement, je suis obligée de m’y prendre un peu à l’avance (trouver une braderie qui a l’air chouette, s’y rendre un WE où nous n’avons rien de prévu, etc…) et parfois, je ne trouve pas exactement ce que je veux (ou bien, comme c’est pas cher et de seconde main, je m’emporte…). Résultat, le Lardon a encore un peu trop de vêtements par rapport à ce qui est utile.

    Au fait, si tu n’es pas vegan, je te recommande vraiment d’essayer les vêtements en laine (j’en dit plein de bien ici : https://chutmamanlit.com/2017/02/04/les-super-pouvoirs-de-la-laine/), qui sont les alliés parfait du parent minimaliste : autonettoyant, ces vêtements ne passent à la machine que tous les mois (et encore) (pour les petites tâches, ça part avec un coup d’éponge) ; extensible, ça dure looooongtemps (j’ai acheté un stock de 5-6 pièces vers ses 6 mois du Lardon, il approche les 2 ans, et tout lui va encore bien) ; et c’est adapté aussi bien à l’été qu’à l’hiver (thermorégulateur).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s