Optimiser la façon de faire ses courses

Bien que ça semble nécessaire, il y a des choses bien plus agréables à faire dans la vie que d’aller faire les courses, non ? Dans cet article, je vous livre ma méthode et mes astuces pour éviter de perdre de temps et de l’argent au supermarché et ainsi en dégager davantage pour vos activités favorites, seul ou avec vos proches.

  1. Planifier les menus :

Aller faire ses courses en étant muni d’une liste, c’est la base. Pour facilement l’établir, planifier l’ensemble de vos menus entre deux visites au supermarché vous aidera grandement.

Cette étape peut paraître fastidieuse mais il est possible de  la rendre beaucoup plus agréable. Par exemple, impliquez l’ensemble de la famille : attribuez à chacun des membres de votre tribu le choix du menu un jour ou un repas en particulier. Sinon, constituez-vous un document ou vous noterez les plats préférés de chacun et dans lequel vous irez piocher des idées en cas de panne d’inspiration. Enfin, pour éviter de sombrer dans la monotonie, pourquoi ne pas prévoir un repas « spécial nouveauté » pour découvrir de nouvelles saveurs ? Si cette idée vous tente, planifiez-la à un moment où vous êtes (relativement) disponible…

Voici quelques bénéfices concrets que vous pouvez retirer de la planification des menus :

– Vous n’aurez plus à vous casser la tête quotidiennement pour répondre à LA question récurrente « qu’est-ce qu’on mange ? ». Et si vous savez quoi répondre quand on vous le demande mais que vous avez simplement envie que l’on cesse de vous le demander, affichez les menus de la semaine sur le frigo. De cette manière chacun pourra librement en prendre connaissance.

– Vous réaliserez des économies substantielles car vous ferez moins de gaspillage en n’achetant que ce que vous serez sûrs (ou presque) de consommer. En effet cela sera profitable à la fois à votre porte-monnaie mais aussi à l’ensemble de la communauté.  Pssst… Pour info, environ 30 % des aliments que nous achetons finissent à la poubelle. Cela représente 6,5 millions de tonnes de déchets alimentaires par an (environ 20 kg par an et par Français), et coûte entre 100 et 160 euros par habitant (source : consoglobe.com). En multipliant ce montant par le nombre de personne de sa famille, on se rend compte qu’il est possible de dégager une somme non négligeable à consacrer à des trucs nettement plus plaisants (produits alimentaires de meilleure qualité, sorties, loisirs, shopping, ou encore encadrer son relevé de banque qui affiche un solde positif !).

-Vous serez plus efficace le jour J car vous saurez exactement où vous diriger parmi les rayons ou sur votre site de Drive/livraison de courses.

-Votre réfrigérateur et vos placards auront moins besoin d’être triés car ils se videront d’eux-mêmes au fur et à mesure. Et vos poubelles se rempliront plus lentement… (normal, vous génèrerez moins de déchets)

Bref, planifier ses menus permet d’économiser du temps, de l’argent et de l’énergie.

 

  1. Vous avez l’habitude de vous rendre en magasin ?

Une fois votre liste de course établie, essayez de vous y tenir. Pour vous y aider (un peu), le fait d’aller faire ses courses peu après un repas vous évitera d’avoir envie de céder à la gourmandise. Aussi, pour gagner encore un peu de temps, dirigez-vous vers le rayon le plus éloigné des caisses et remplissez votre caddie au fur et à mesure en vous en rapprochant. De cette manière, sauf si vous adorez marcher, vous vous éviterez un bon paquet d’allers-retours inutiles !

Si comme moi vous emmenez vos enfants avec vous, le conseil donné ci-dessus fonctionne aussi sur eux :  peu de temps après un repas ils sont moins tentés par telle ou telle sucrerie. Et si possible, essayez d’y aller à un moment où ils sont reposés comme le matin (en plus, il y a moins de monde à ces heures-là en général) ou après la sieste de l’après-midi s’ils en font encore une : ils seront un peu plus patients et plus apte à gérer le flot de stimuli balancé dans ces endroits.

Chez le jeune enfant, le toucher est un sens de découverte très important et il se sent vite frustré si on l’empêche d’utiliser ses petites mains pour explorer. De plus, autour de 18 mois, le bambin entre dans une phase de son développement où il aura envie d’imiter ses parents. C’est pourquoi, il est tout à fait possible de le faire participer aux courses en lui proposant de mettre les produits dans le caddie (au début, évitez le pot de confiote et préférez plutôt les articles incassables…) ou les fruits et légumes dans les sacs prévus à cet usage. Non seulement son attention sera canalisée mais en plus d’être occupé, il y gagnera en dextérité et se sentira utile, impliqué dans sa vie de famille. Chez nous, Juju (2 ans et demi) adore cette activité et au passage on en profite pour apprendre les noms des fruits et légumes.

A des enfants plus grands, lecteurs débutants ou confirmés, vous pourriez proposer un petit jeu : inscrivez certains produits sur un bout de papier et demandez-leur d’aller les chercher une fois dans le rayon. Cette activité va aussi les encourager, l’air de rien, à se focaliser sur leurs objectifs sans se laisser distraire par les autres produits.

Autrement dit, dès le plus jeune âge vous pouvez transmettre à vos enfants un comportement d’achat raisonné, méthodique, de façon ludique et concrète.

 

  1. Adepte du Drive ou de la livraison ? Optimisez davantage grâce aux listes :

La plupart des sites de Drive et de livraison de courses à domicile offrent la possibilité de constituer des listes. Cette option vous permet de gagner encore plus de temps car elle permet de sauvegarder vos produits préférés  et de les ajouter en un seul clic à votre panier.

Il convient alors d’effectuer un repérage de ces fameux produits au préalable. Une fois que c’est fait, vous pouvez soit constituer une liste globale qui contient tous vos produits habituels mais cela nécessitera un travail de relecture assez important pour éliminer les produits que vous ne souhaitez pas racheter à chaque fois. Par exemple, il y a peu de chance que vous achetiez de la lessive deux semaines consécutives.

Sinon, le plus pratique sera de constituer des listes par item : « salle de bains », « enfants », « entretien » etc., par rayon en suivant ceux proposés par l’enseigne ou encore en suivant n’importe quelle catégorisation qui vous parle. Cela vous permettra d’être plus efficace au moment de vérifier votre panier.

Enfin, la possibilité de passer sa commande à n’importe quel moment et d’aller la retirer à un créneau qui nous convient, facilite grandement la vie et évite les craquages.. Si votre Drive habituel se situe sur votre trajet, récupérer vos courses en rentrant du travail (ou n’importe quel trajet retour d’ailleurs) vous permet de gagner encore un peu de temps.

Je fais essentiellement référence aux grandes surfaces mais ces techniques sont transposables dans tous les commerces. Du coup chez nous les courses pour 4 sont bouclées en 20 min le vendredi toutes les deux semaines sur un site de Drive pour le plus gros et, en complément, en 1h chez le boucher et le primeur. En écrivant cet article, je pense aussi au fromager mais en fait non, car pour nous ce n’est même plus acheter de la nourriture, c’est juste de la bonne grosse gourmandise qui fait plaisir !

Et chez vous comment sont gérées les courses ? Si vous avez des astuces à partager, je suis preneuse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s